LA RÉSILIENCE ET L’APPROCHE NARRATIVE OU RACONTE-MOI TA NOUVELLE HISTOIRE

Un texte de Hue-Tam PHAM-THI   
psychothérapeute au RIVO  

Hue-Tam PHAM-THI, psychothérapeute du lien depuis 2013, formée au CIG (Centre d’intervention gestaltiste) et en PCI (psycho-corporel intégré), précédemment enseignante en francisation auprès d’immigrants adultes.  Je travaille au RIVO depuis 2016. Dans mon bureau, je reçois une clientèle aux multiples défis, provenant de différents horizons, de différents milieux: stress post-traumatique, problèmes identitaires, intégration à la société québécoise, etc. J’accompagne ces demandeurs d’asile et personnes réfugiées, dans leur parcours migratoire souvent tumultueux impliquant de nombreux traumas et multiples pertes avec des conséquences douloureuses sur leur état de santé physique et mental. Dans ce maelstrom de souffrances, de croyances religieuses, de classes sociales, je suis toujours étonnée de leur capacité de rebond puisée dans leurs nombreuses ressources internes, familiales et communautaires.

 

Moi-même néo-québécoise, d’origine vietnamienne, ayant connu la guerre. J’ai vécu en France et aujourd'hui j'habite la belle province du Québec. Je me suis interrogée sur ma propre résilience et celle de ceux que je rencontre dans ma pratique quotidienne.

Toutefois, dans cette relation thérapeutique, la quête de sens demeure toujours présente : comment rétablir une continuité entre le passé, le présent et le futur? Comment panser les traumas de l’histoire, de la violence organisée et ceux de l’humain dans sa complexité.

Au pavillon Thérèse Casgrin, à l’UQAM, André Grégoire, psychologue retraité, nous a conduits sur de nouvelles pistes de recherche sur l’identité et le sens donné à la vie, au travers d’histoires racontées par une personne, stratégie qu’on appelle : approche narrative. Cette approche créée en Australie par Michael White et David Epston existe depuis une trentaine d’années.

C’est ainsi que passionnée par la force des histoires, les relations, la créativité et la déconstruction des normes et des objets qui parlent, j’ai choisi d’expérimenter cette aventure narrative. Dans notre « Pavillon des joies et des peines », espace fécond d’où émergent nos histoires, nous partons à la recherche du sens, des valeurs, des rêves pour permettre à la personne de redéfinir son identité.

Au lieu de parler de problèmes, nous parlons de l’historique de ces problèmes. Grâce à l’externalisation, ces problèmes deviennent des « personnages » qui ont une vie en dehors de la personne. Ils ont des amis, des ennemis, des stratégies et des points faibles… Nous cherchons des pistes pour ouvrir des territoires qui pourraient apporter une nouvelle lecture encourageante et positive du monde interne soit l’univers identitaire et l’univers d’action permettant de déployer et réaliser son plein potentiel. Comment rendre possible l’accès à des chemins alternatifs qui offrent un nouveau regard, de nouvelles histoires guidées par ce qui est vraiment important dans leur vie?

Grâce à une posture décentrée, un décalage du projecteur, de métaphores, et de questions « aiguisées », nous nous déplaçons dans le monde de notre client, nous explorons ses territoires familiers et oubliés. Il était une fois une histoire de plis, de contre-plis et de déplis ou comment redevenir auteur(e) de sa vie?

«Toutefois, dans cette relation thérapeutique, la quête de sens demeure toujours présente : comment rétablir une continuité entre le passé, le présent et le futur? Comment panser les traumas de l’histoire, de la violence organisée et ceux de l’humain dans sa complexité?»


Faire un don Devenir bénévole
Blogue LA RÉSILIENCE ET L’APPROCHE NARRATIVE OU RACONTE-MOI TA NOUVELLE HISTOIRE
Un texte de Hue-Tam PHAM-THIpsychothérapeute au RIVO  Hue-Tam PHAM-THI, psychothérapeute du lien depuis 2013, formée au CIG (Centre d’intervention gestaltiste)...
Un texte de Hue-Tam PHAM-THIpsychothérapeute au RIVO  Hue-Tam PHAM-THI, psychothérapeute...
Facebook

Facebook

Restons en contact