L'art comme technique d'intervention en psychothérapie

Pour donner suite à l'article sur le Rivo, paru sur le site de L’Office du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), nous vous présentons ici un bricolage de Miguel (nom fictif), créé dans le cadre de son suivi avec une thérapeute du RIVO. C'est un exemple concret qui démontre comment la psychothérapie peut aider à maîtriser des émotions de colère et de peur. 

 

 

 

Observations cliniques sur le bricolage

C'est un " méchant " que le garçon a mis en prison. Un personnage qui lui fait peur et qui est souvent le sujet de ses cauchemars. Les points faits dans la pâte à modeler symbolisent des clous " pour que le méchant ne sort pas et reste dedans ". 

C'est une façon dont l’enfant créé un scenario imaginaire pour faire face à la peur et à l'angoisse. Dans son activité, il devient celui qui détient le pouvoir et qui s'assure que le " méchant " ne va plus lui faire peur, car " il est bien enfermé ". Cette activité créative lui permet d’affronter et d’intégrer les images angoissantes avec un rôle actif et ainsi être mieux capable de faire face aux émotions difficiles.

 


Faire un don Devenir bénévole
Blogue S’il m'était donné de parler du RIVO
Un texte de Lexann (pseudonyme), une survivante lesbienne de l'Afrique Je suis lesbienne et cela est très mal perçu en...
Un texte de Lexann (pseudonyme), une survivante lesbienne de l'Afrique...
Facebook

Facebook

Restons en contact